Beaucoup de grêles à plusieurs jours pour la naissance du Christ et la restauration des fêtes originelles

Répandre l'amour

Let’s remember to praise and thank Christ, from whom all blessings, protections and privileges do come. You may want to participate in discussions. A recent comment on this topic of “Is Christmas Pagan” on Reddit. This is also now for discussion on twitter. Share away as you like. It’s the season for it, for sure!

Par le révérend Dr Stephen MK d'Guelph Brunswick

Primace, OCC

Beaucoup de salutations à notre roi Yahshua (le fils unique du Dieu d'Israël)!

Collossiens 1: 16-17 «Car par Lui (le Fils) ont été créées toutes choses, qui sont dans les cieux et qui sont sur la terre, visibles et invisibles, qu'elles soient trônes, ou domaines, ou principautés, ou puissances: toutes choses ont été créés par lui et pour lui: 17 et il est avant toutes choses, et par lui tout consiste. (Voir aussi Rom 11:36)

Il y a diverses branches dérivées des protestants néo-culdee qui ne gardent pas Noël parce que c'est non biblique. Au début de l'Amérique, nos néo-culdees ont adopté des lois interdisant la célébration de Noël. Le droit public stipulait que Noël est païen et donc sacrilège et que toute fête surprise se verrait infliger une amende. Alors que chaque communauté devrait avoir son droit à l'autodétermination d'inclure l'interdiction de diverses pratiques sur son territoire, ce n'est peut-être pas 100% la meilleure approche pour toutes les communautés.

De nombreuses communautés orthodoxes ne conservent aucune des traditions païennes ajoutées avec Noël (comme la décoration de l'arbre, etc.). Aucun d'entre eux ne devrait donc être attaqué simplement pour avoir honoré notre roi le 25 décembre. Cet article est écrit pour nourrir la camaraderie dans toutes les branches de la foi chrétienne (une foi, une espérance, un baptême).

Notre approche est toujours positive. S'ils ne l'obtiennent pas maintenant, ils l'obtiendront plus tard et nous grandirons tous ensemble. Nous devons toujours estimer les autres mieux que nous et les servir. Nous ne devons pas nous séparer des autres membres du corps du Christ simplement parce qu'ils célèbrent notre Roi plus un jour qu'un autre. Cependant, tous ceux qui sont en Christ continueront en lui et voudront le célébrer de plus en plus. Encourageons cela à grandir jusqu'à ce que nous arrivions tous dans l'unité de la foi qui était autrefois transmise aux saints de l'Ancien Testament (saints / séparés).

Cet article vise principalement à aborder (et mettre fin) à la division entre deux camps. Un camp étant ceux qui observent les fêtes hébraïques originales et l'autre étant ceux qui ne le font pas (ou ne réalisent pas qu'ils le sont). Beaucoup ne réalisent pas que l'hébreu Fêtes, Les sabbats, et le Lois diététiques, étaient très populaires au sein de la chrétienté, et une grande partie est encore dans la doctrine et les pratiques officielles de l'Église (bien qu'impopulaires et inconnues).

Nous avons d'un côté, ceux qui célèbrent les fêtes attaquent les autres, les traitant d'ignorants et toutes sortes de choses. Cependant, ces insinuations sont les seules choses ignorantes, car les pratiques païennes sont rejetées par les orthodoxes, et en fait toutes les fêtes bibliques (et de nombreuses autres célébrations chrétiennes) sont célébrées et encouragées. Nous ne gagnerons que si nous nous tournons vers la positivité et citons ces références de vérité. Il a été encouragé dans toutes les branches du christianisme, comme c'est aussi dans la Bible, de célébrer le Christ, car tout indique que ses victoires que nous devons apprendre doivent être accomplies personnellement et au niveau national par les croyants.

La popularité de la fausse propagande (de part et d'autre) et l'analphabétisme ne sont pas des excuses pour l'ignorance dans l'un ou l'autre de ces camps. Certains des faits nous regardent bien en face et n'ont pas encore été réalisés.

Prenons par exemple cette représentation biblique de la visite des mages, le Christ n'était en fait pas un enfant. Cela en dit long sur le vrai orthodoxe.

Il existe de nombreux mythes et fables populaires entourant la religion chrétienne qui ne sont tout simplement présents dans aucun de nos textes ou retenus par des faits. Les récits factuels et bibliques sont souvent loin de ce qui est simplement populaire et commercialisé.

En ce qui concerne «les trois mages», le texte biblique n'a jamais dit qu'il y en avait trois, il disait simplement «hommes sages», il ne dit pas non plus quel âge il avait quand ils sont arrivés, bien que le mot utilisé dans le texte puisse signifier plusieurs années. vieux comme un jeune garçon (pas un bébé). Les Écritures indiquent également que leurs caravanes étaient si grandes, chargées de tant d'or, d'encens et de myrrhe qu'elles transportaient, que cela a amené Hérode à appeler à l'holocauste de tous les jeunes hommes hébreux.

On peut montrer beaucoup de choses sur la date de naissance réelle du Christ. Cependant, il suffit de dire que nous jouissons de toutes les chances que nous avons de saluer notre grand Roi des Rois (Yahshua), le Fils unique du Dieu d'Israël, qui reviendra bientôt pour être notre juge. Nous réalisons qu'Il a également accompli de nombreuses prophéties, et de nombreuses Écritures disent qu'Il est un soleil, et nous, nés de nouveau, deviendrons aussi grands que le soleil. Etant donné que c'est la date de la renaissance du soleil (25 décembre), c'est biblique. Certains disent qu'Il a été conçu à cette date et qu'il n'est pas né. Dans tous les cas, nous célébrons sa venue sur terre, et ce que nous devons tous faire comme étant nés de nouveau et attendons avec impatience la venue du Royaume de Christ sur terre.

Certains disent que Noël est sacrilège parce que certains dieux païens sont également nés le 25 décembre et ont également été crucifiés lors de la fête biblique de la Pâque (comme Pâques). Cela ne disqualifie pas nécessairement Christ ou cette date de naissance, car il avait prédit que de nombreux prétendants étaient venus avant lui mais que les brebis n'entendaient pas leur voix et qu'ils n'étaient que des voleurs.

Jean 10: 8 «Tout ce qui est venu avant moi, ce sont des voleurs et des voleurs, mais les brebis ne les ont pas entendus.» 

Les dieux païens étaient tous des faux, et seul Jésus est le vrai. Il est littéralement monté au ciel, etc.

Les fêtes hébraïques étaient plutôt des dates de célébration, comme le «grand anniversaire» du 25 septembre (trompettes). Il est plus probable que le 25 décembre était la date de conception. La plupart des traditions indiquent cette époque de l'Épiphanie comme étant la date de conception.

Dans tous les cas, voici quelques références pour montrer que la date du 25 décembre n'était pas si populaire au début comme fête ou date de naissance pour n'importe quel Dieu, sans parler du Christ.

Saint Jean Chrysostome a admis que Noël ne faisait pas partie de la tradition de son église dans un sermon:

Saint Chrysostome dans un sermon de Noël, prononcé à Antioche en l'an 386, a déclaré: «Cela ne fait pas dix ans que ce jour [le jour de Noël du 25 décembre] nous était clairement connu, mais il est familier depuis le début à ceux-là. qui habitent en Occident. «Les Romains qui l'ont célébrée depuis longtemps, et de tradition ancienne, et nous en ont transmis la connaissance.» (Addis WE, Arnold T. A Catholic Dictionary: Containing Some Account of the Doctrine, Discipline, Rites, Ceremonies, Councils, and Religious Orders of the Catholic Church. Benziger Brothers, 1893. Original de l'Université Columbia, numérisé le 15 septembre 2009, p. 178)

Au premier siècle et alors même que nous voyons l'église du 4ème siècle, ils n'avaient pas encore entendu parler des vacances du 25 décembre.

Beaucoup ne savent pas que le samedi (le sabbat hébreu) a longtemps été le premier jour de culte dans l'Église orthodoxe. Lire la suite: http://christsassembly.com/2015/05/honoring-of-the-sabbath-in-the-historic-orthodox-church/

Polycarpe (mort vers 156AD) a écrit en faveur du maintien de la Sabbat biblique du septième jour, Pâque, les jours des pains sans levain, la Pentecôte et le dernier grand jour de la fête des tabernacles.

L'évêque Polycrate d'Éphèse du IIe siècle était le porte-parole de toute l'Asie Mineure, et indique que son synode des évêques s'est réuni dans le but de défendre la célébration littérale des fêtes hébraïques. Dans sa lettre à l'évêque romain Victor, il a défendu avec ferveur tous les aspects de l'ancien testament de la célébration de la Pâque, y compris l'élimination du levain de votre maison, etc. Dans la lettre, il nomme sa succession comme le 8e évêque depuis l'apôtre Jean et sa volonté de désobéir les pressions extérieures pour changer l'observance de la fête pour s'aligner sur les jours de fête romaine. Sa lettre est très révélatrice et je suggère à tout le monde d'en obtenir une copie. Il peut être trouvé en ligne, tel qu'il a été copié à l'origine par Eusèbe, et se trouve dans «L'histoire de l'Église, livre V, chapitre XXIV», versets 2-7. Traduit par A. Cushman McGiffert. Digireads.com Édition, Stilwell (KS), 2005, p. 114).

Voir également une analyse plus approfondie de son synode dans Polycrate, évêque d'Ephèse. Traduit par Alexander Roberts et James Donaldson. Extrait de The Ante-Nicene Fathers (Alexander Roberts et James Donaldson, éditeurs); American Edition copyright © 1885. Copyright © 2001 Peter Kirby. Ici vous pouvez lire la lettre faite au pape Victor pour l'excommunier ainsi que tous les évêques d'Asie Mineure de l'église romaine.

Cependant, l'histoire montre que pendant les siècles suivants, l'Asie Mineure a continué à suivre exactement les fêtes hébraïques, plutôt que de changer quoi que ce soit en fonction des nouvelles fêtes de l'église.

Saint Apollinaire, évêque de Hiérapolis a également écrit en faveur des dates du festival biblique hébreu,

Le saint et évêque Méthode d'Olympe des 3e-4e siècles déclara «… ces choses, étant comme des ombres de l'air et des fantômes, annoncent la résurrection et la mise en place de notre tabernacle tombé sur la terre, qui enfin, au septième mille ans, reprenant immortel, nous célébrerons la grande fête des vrais tabernacles dans la création nouvelle et indissoluble, les fruits de la terre ayant été recueillis, et les hommes non plus engendrés et engendrés, mais Dieu se reposant des œuvres de la création. … Car puisque, en six jours, Dieu a fait le ciel et la terre, et a achevé le monde entier, et s'est reposé le septième jour de toutes Ses oeuvres qu'Il avait faites, et a béni le septième jour et l'a sanctifié, ainsi par une figure dans le septième mois…, le grand jour de la résurrection, il est commandé que la fête de nos tabernacles soit célébrée au Seigneur…… .. »(Méthode. Banquet des Dix Vierges (Discours 9, Chapitre 1). Traduit par William R. Clark. Tiré d'Ante-Nicene Fathers, Vol. 6. Édité par Alexander Roberts, James Donaldson et A. Cleveland Coxe (Buffalo, NY: Christian Literature Publishing Co., 1886.) Révisé et édité pour New Advent par Kevin Knight. <http://www.newadvent.org/fathers/062309.htm

 Les tabernacles étant le jour biblique, nous célébrons la naissance du Christ.

Ce n'est qu'à la fin du 4ème siècle que Jean Chrysostome a commencé à faire de grands pas contre l'observance publique des fêtes hébraïques (les fêtes de YAHWEH). Utilisant des tactiques miséricordieuses et déshonorantes, Il calomnie ce que l'on appelle «les Fêtes de YAHWEH» qui ont été observées par toute l'Asie Mineure, et il appelle ces simples «fêtes juives». Il a écrit plusieurs «Homélies contre les Juifs» où il admet que la majorité n'a pas observé les fêtes romaines, mais a observé les fêtes bibliques et hébraïques de YAHWEH.

En 387 à Antioche, Jean Chrysostome dissident,

«… Les Juifs vont bientôt marcher sur nous les uns après les autres et en succession rapide: la fête des trompettes, la fête des Tabernacles, les jeûnes. Il y en a beaucoup dans nos rangs qui disent qu'ils pensent comme nous. Pourtant, certains d'entre eux vont regarder les festivals et d'autres se joindra aux Juifs pour célébrer leurs fêtes et en observant leurs jeûnes. (Jean Chrysostome. Homélie I contre les Juifs I: 5; VI: 5; VII: 2. Prêchée à Antioche, en Syrie, à l'automne 387 après JC. Sourcebook médiéval: Saint Jean Chrysostome (vers 347-407): Huit homélies contre les Juifs, Université Fordham. http://www.fordham.edu/halsall/source/chrysostom-jews6.html12/10/05).

Il a en outre proclamé,

«Le jeûne méchant et impur des Juifs est maintenant à nos portes. Je pensais que c'était un jeûne, ne vous étonnez pas que je l'ai appelé impur… Mais maintenant que le diable convoque vos femmes à la fête des trompettes et qu'elles tournent l'oreille à cet appel, vous ne les retenez pas. Vous les laissez s'emmêler dans des accusations d'impiété, vous les laissez être entraînés par des voies intolérantes. »(Jean Chrysostome. Homélie II contre les Juifs I: 1; III: 4) Prêchée à Antioche, Syrie, le dimanche 5 septembre 387 après JC )

Et,

«De même, la loi a fixé la fête des tabernacles.» (JohnChrysostom. Homélie IV contre les Juifs IV: 3. Chrétiens catholiques d'Antioche Tournant vers le sabbat et le jour de la nouvelle lune et d'autres jours saints. 387 AD)

Cependant, en ce qui concerne tous les jours saints, Jean Chrysostome a écrit pour une autre "fête de YAHWEH", qu'il a appelée à tort "jours juifs" ":

Lorsque, ça dit, le jour de la Pentecôte était pleinement venu: c'est-à-dire quand à la Pentecôte, pendant ce temps-là, en bref. Car il était essentiel que les événements présents aient également lieu pendant la fête, afin que ceux qui avaient été témoins de la crucifixion du Christ puissent aussi les voir ... Et, ça dit, il y avait à Jérusalem des Juifs, des hommes pieux. Le fait qu'ils y habitaient était un signe de piété: qu'étant de tant de nations, ils auraient dû quitter leur pays, leur maison, leurs relations et y demeurer.car c'était la Pentecôte. (Chrysostom J. Les homélies de S. John Chrysostom, Archevêque de Constantinople: sur les Actes des Apôtres, Volume 1, Homélie IV. John Henry Parker, 1851. Original de l'Université de Harvard. Numérisé, 12 avril 2008, p. 53 , 55, 56).

John Chrysostom a été le premier à faire observer aux orthodoxes de Constantinople Noël le 25 décembre:

On peut considérer comme certain que la fête de la Nativité du Christ a été célébrée à Rome le 25 décembre… Elle a été introduite par saint Jean Chrysostum à Constantinople et définitivement adoptée en 395 (Thurston. H. Transcrit par Rick McCarty. Calendrier chrétien. L'Encyclopédie catholique. , Volume III, publié en 1908. New York: Robert Appleton Company. Nihil Obstat, 1 novembre 908. Remy Lafort, STD, Censor. Imprimatur. + John Cardinal Farley, archevêque de New York).

 

Jetons un coup d'œil sur la vraie journée dans la Didascalia.

Didacalia, livre VIII. extrait, Sur quels jours les serviteurs ne doivent pas travailler.
XXXIII. «Qu'ils se reposent sur la fête de sa naissance, parce que sur elle la faveur inattendue a été accordée aux hommes, que Jésus-Christ, le Logos de Dieu, doit naître de la Vierge Marie, pour le salut du monde.»

Didascalia, Livre V, XIII. «Frères, observez les jours de fête; et tout d'abord l'anniversaire que vous allez célébrer le vingt-cinquième du neuvième mois; après quoi, que l'Épiphanie vous soit la plus honorée, dans laquelle le Seigneur vous a fait une démonstration de sa propre divinité, et qu'elle ait lieu le sixième du dixième mois; après quoi le jeûne du Carême doit être observé par vous comme contenant un mémorial du mode de vie et de législation de notre Seigneur. Mais que cette solennité soit observée avant le jeûne de la Pâque, à partir du deuxième jour de la semaine et se terminant le jour de la préparation. Après quelles solennités, interrompant votre jeûne, commencez la semaine sainte de la Pâque, jeûnant en vous tous avec crainte et tremblement, priant en eux pour ceux qui sont sur le point de périr.

Au cours du 1er siècle Didascalia, il fait référence au calendrier romain et que YAHWEH utilise la noblesse romaine. C'est sûr que c'était à l'équinoxe, cela correspond au jour hébreu de Fête des Tabernacles. Le monde célèbre également ces jours à travers le monde sans savoir que c'était le jour joyeux de sa naissance. Dans la Didascalia, il précise célébrer sa naissance le 25 du 9ème mois à célébrer. (Le 25 septembre est également l'heure habituelle des fêtes de l'équinoxe et d'automne). Il dit dans l'ordre, la prochaine fête à avoir le plus honoré (n'étant pas la plus célébrée, mais la plus honorée), est l'Éphiphanie. Epiphanie signifiant manifestation Il était le Fils de Dieu. Traditionnellement, on croyait que c'était la date à laquelle il a été conçu par le Saint-Esprit. C'est aussi lorsque le Saint-Esprit est descendu devant tout le monde et qu'Il a été proclamé comme Son Fils le plus aimé et le seul engendré, pour que les foules entendent de la bouche de Dieu le Père dans les cieux. Telle est l'opinion officielle dans la plupart des doctrines de l'Église. le L'épiphanie était aussi traditionnellement lorsque les sages (mages) venaient rendre visite à Jésus (Yahshua). Le mot pour son âge lors de leur visite indique qu'il n'était pas un bébé mais un jeune garçon, et pas seulement quelques jours après sa naissance lorsque les mages sont arrivés. Nous célébrons donc son anniversaire avec les fêtes d'automne de Dieu. Certains disent que cela pourrait signifier qu'il est également né le jour de la fête des trompettes qui débarque souvent à la date Didascalia du 25 septembre.

 

Laisser un commentaire